CYME, best software solutions for passionate photographers

STAY ON TOP OF YOUR PHOTOS

Promo de Printemps 15% de réduction sur Peakto grâce au code "SPRING23"

Photographie : 8 erreurs courantes à éviter

La photographie est un art à part entière qui nécessite un apprentissage fondamental pour en maîtriser les clefs.

Les débutants ont parfois tendance à négliger certains détails et étapes importantes qui amenuisent la qualité de leurs clichés. Comme toute discipline, il est indispensable d’exercer pour détenir les techniques et notions essentielles à la réussite de prises de vue éblouissantes. Ce savoir-faire permet de minimiser la répétition d’erreurs fréquentes impactant incontestablement le produit d’une séance photo. Bénéficier de conseils techniques pour faire de belles photos est donc un passage obligatoire pour se lancer ou progresser. Voici 8 erreurs à éviter lorsque l’on s’intéresse à la photographie.

Sommaire

Ne pas entretenir son matériel

Lorsque l’on se munit d’un appareil photo, on se focalise au premier abord davantage sur le résultat recherché que sur les détails qui y contribuent. Or, la première étape consiste à nettoyer convenablement ses équipements. La propreté des accessoires est une condition sine qua non pour ne pas altérer la qualité des prises de vue. En cas de taches présentes à l’image, mais absentes sur les filtres ou sur l’objectif, alors le problème vient du capteur.

Nombreux sont les débutants qui, par manque de vigilance, récoltent une série de photos inutilisables, gâchées par la présence d’une poussière ou d’une tache. Un contrôle avant chaque utilisation et un entretien régulier à l’aide de chiffon de nettoyage en peau de chamois ou en microfibres évitent les mauvaises surprises. 

Oublier de paramétrer son appareil

Chez les néophytes, le mode automatique fait partie intégrante de l’utilisation d’appareils photo de type hybride ou reflex. Toutefois, cette habitude ne peut persister si l’on souhaite acquérir un réel savoir-faire. Ne pas s’intéresser aux autres modes est une erreur qui réduit le champ des possibles.

Par ailleurs, une fois les autres modes découverts et adoptés, il devient nécessaire de réaliser certaines vérifications avant chaque emploi. L’intervalle de temps entre différentes prises de vue peut être conséquent, il est donc important de s’assurer que les paramètres correspondent aux conditions présentes. En effet, en fonction de l’endroit, de l’heure et de la cible, la balance des blancs, l’ISO, l’ouverture de l’objectif et le mode doivent être modifiés. L’éclairage et les couleurs dominantes d’un lieu sont deux éléments déterminants, dont il faut systématiquement tenir compte lors du choix des paramètres.

Erreurs à éviter en photographie 2

Opter pour le mauvais objectif

De manière générale, l’on préconise un objectif grand-angle lorsqu’il est question de photographier de vastes espaces et un téléobjectif pour un évènement sportif ou pour une excursion en pleine nature. Cependant, l’utilisation de ces équipements ne se limite pas à un emploi précis. Outre le fait de s’équiper du mauvais objectif, ou de sortir sans le(s) bon(s), les caractéristiques de chaque équipement sont à connaître pour éviter des erreurs courantes.

Il est bon de noter qu’un grand-angle pour une prise de vue rapprochée allongera, voire déformera la cible, quand un téléobjectif comprimera l’image.

Se contenter du flash intégré

Lors des premiers pas en photographie, il est d’usage de se limiter à pratiquer avec des équipements de base, sans mesurer l’importance de se procurer des outils supplémentaires. Parmi la liste d’accessoires très utiles se trouvent :

  • les filtres ;
  • les lentilles ;
  • les différents types d’objectifs ;
  • les trépieds ;
  • les flashs.

 

S’il est question de photos en studio s’ajouteront :

  • les parapluies ;
  • les boîtes à lumière ;
  • les kits réflecteurs ;
  • les toiles de fond.

 

Dans un premier temps, le flash intégré déjà présent sur l’appareil photo peut sembler suffisant. Cela est vrai lorsqu’un photographe débutant ne visualise pas les possibilités qu’offre un flash externe. Cependant, après un certain temps, tout jeune photographe souhaite mettre fin aux ombres dures et au manque d’esthétisme qu’offrent les yeux rouges.

Ajouter un flash à la griffe de l’appareil permet de jouir d’un éclairage perfectionné. De plus, véritable incontournable, le flash externe dirige la lumière sur les zones choisies par le photographe et s’adapte ainsi à ses envies. Une fois cet accessoire acquis, il devient inenvisageable de se limiter au flash intégré à l’appareil.

Écarter l’utilisation d’un trépied

Dans le même ordre d’idée, le trépied est un accessoire indispensable qui offre un nouvel horizon au photographe débutant. Nombreux sont les apprentis qui se limitent aux clichés pris à bout de bras et négligent l’importance de stabiliser l’appareil photo.

À première vue, les photos prises à la main avec une vitesse d’obturation élevée sont généralement satisfaisantes. Il est pourtant fréquent d’avoir recours à un trépied pour éviter de faire face à une série de photos floues. Les photos nocturnes, l’astrophotographie ou encore les photos avec retardateur sont bien plus réussies lorsque ces dernières résultent de l’utilisation d’un trépied. D’autant plus que le trépied désormais léger et compact se transporte aisément.

Enfin, s’ajoute la télécommande à la parfaite panoplie du photographe, idéale pour limiter toute éventuelle vibration exercée lorsque le bouton de déclenchement est pressé.

Oublier l’importance de l’arrière-plan

Qualité indispensable que possèdent les photographes : le sens du détail. Les portraits, images de groupe, les photos qui de manière générale ciblent un sujet perdent parfois l’œil de l’artiste qui omet de soigner l’arrière-plan. Cette étape importante permet d’éviter des erreurs courantes comme :

  • la présence de sujets indésirables ;
  • un détail qui se fond et s’invite sur une personne présente sur l’image ;
  • l’apparition d’une forme, d’un objet, derrière la tête d’un modèle.

Ne pas penser la composition d’une photo

Pour un meilleur rendu visuel, les photographes doivent composer leurs photos tout comme un peintre compose une toile. Lors de l’apprentissage, les résultats sont parfois déplaisants, et pour cause, il est primordial de connaître la règle des tiers pour débuter.

Quelques astuces simples à connaître pour une image réussie :

  • envisager une position différente qui s’éloigne de la hauteur des yeux (point de vue plus haut ou plus bas) ;
  • varier les angles de vue (contre-plongée, plongée, etc.) ;
  • le(s) sujet(s) doivent occuper un tiers du cliché ;
  • ne pas couper la composition de la photo en deux parties égales.
Erreurs à éviter en photographie 3

Choisir le mauvais format de photo

Un appareil photo permet de sauvegarder les images au format JPEG ou au format RAW. Le mauvais choix de format est une erreur courante, qui ne peut être corrigée ultérieurement. Il est conseillé de favoriser autant que possible le format RAW, car ce dernier ne compresse pas les images et offre de plus larges possibilités de modifications postproduction.

Une fois ces différents éléments pris en compte, les séances et résultats sont différents, embellis, plus réussis. Il ne faut pas oublier de prêter également attention à l’importance d’anticiper les séances, de choisir le moment où la lumière est idéale et de veiller à avoir une, voire plusieurs batteries parfaitement chargées. Se rendre sur les lieux de prises à venir est une pratique courante qui permet de partir en reconnaissance. Toutefois, il demeure possible de procéder au repérage en se rendant sur internet, grâce aux visualisations satellites, aux banques d’images et à Google street view. Cette habitude à prendre est très utile pour développer des idées, éviter les déceptions et découvrir les conditions lumineuses. Enfin, dernière erreur majeure adoptée par un grand nombre de photographes : partir du principe que les retouches postproduction rattrapent les erreurs. En pensant ainsi, le photographe ne mise pas tout sur l’instant et consent à manquer d’exigence envers son art.