CYME, best software solutions for passionate photographers
STAY ON TOP OF YOUR PHOTOS
Peakto 1.7 compatible DXO 20% de réduction grâce au code "DXO20"

Les meilleures solutions pour sauvegarder des photos

La photographie a beaucoup évolué ces dernières années avec l’apparition des smartphones et autres tablettes qui permettent de prendre de jolis clichés. Pour autant, il y a un intérêt à disposer d’un appareil photo. C’est un outil indispensable pour les photographes, amateurs ou confirmés, qui appliquent quelques principes pour faire de belles photos. Certains rencontrent beaucoup de succès dans leur domaine.

Ce succès est intrinsèquement lié à leurs compétences, mais également à une parfaite organisation sans laquelle rien n’est possible. Effectivement, personne n’est à l’abri d’un coup du sort. Une mauvaise manipulation ou encore une panne du système et le conte de fées peut s’arrêter avant même d’avoir commencé. D’où l’importance d’être organisé et de sauvegarder les photos sur plusieurs supports. Il existe différents mécanismes.

Découvrez les meilleures solutions pour stocker vos images.

Sommaire

La carte mémoire, un matériel de stockage provisoire

Ce type de support mémoire flash n’est pas à négliger dans le processus de sauvegarde, même si en réalité il assure la transition vers d’autres matériels plus dédiés à la conservation et à la protection des fichiers RAW et JPG. Il est très courant d’utiliser des cartes SD pour stocker les photos. Elles assurent le transfert en temps réel des photos de l’appareil photo vers un ordinateur portable. Pour cela, il faut dans un premier temps vérifier la compatibilité de la carte mémoire avec l’appareil photo numérique.

Cette solution est généralement très pratique pour sauvegarder les photos lors de voyage. La portabilité des cartes mémoires est un atout non négligeable, surtout lorsque le photographe se retrouve dans des environnements difficiles. Elles servent également de copies de sécurité, à condition que l’appareil photo dispose de deux logements cartes mémoire. La sauvegarde et la sécurité des photos sont ainsi effectives. Il suffit d’activer la fonction « seconde copie » ou « copie de sauvegarde », et le tour est joué.

L’autre point positif, c’est que ce matériel de stockage est en mesure de sauvegarder un maximum de données. Cependant, il est conseillé d’utiliser deux cartes de 16 Go au lieu d’une seule carte de 32 Go, par exemple. Ainsi, en cas de problème avec l’une des cartes, la perte n’est pas totale, car la moitié des données est épargnée. Aussi, pour se prémunir contre les pannes matérielles, il vaudrait mieux acheter des cartes mémoires de bonne qualité qui s’avèrent plus performantes à l’usage. Pour une bonne longévité, elles doivent toujours être conservées dans l’appareil photo ou placées dans leur étui.

Solutions pour sauvegarder ses photos 2

Le disque dur externe, un outil de stockage incontournable

Le transfert des photos sur un matériel informatique est la prochaine étape. Les données conservées sur cartes mémoires peuvent ainsi être sauvegardées sur le disque dur interne d’un ordinateur portable ou de bureau. Il y a tout de même un risque que l’appareil soit infecté et que les fichiers soient effacés ou qu’ils ne soient plus accessibles suite à un vol ou à la casse du matériel. Il est donc recommandé de procéder à une deuxième sauvegarde des images sur un disque dur externe. Il s’agit bien d’une duplication de données et non d’une extension de la capacité de stockage du disque dur interne du fait d’une mémoire insuffisante.

Le disque dur externe constitue une très bonne solution pour sauvegarder ses photos. Si ce type de support représente un outil de stockage et de sauvegarde incontournable, c’est parce qu’il offre une excellente capacité de stockage. Sur le marché, on dénombre plusieurs modèles dotés de caractéristiques différentes. Ainsi, le choix n’est pas forcément évident à faire. Pour réaliser un bon investissement, il faut que le photographe évalue à quelle fréquence il utilise son appareil photo. Selon qu’il photographie tous les jours, les week-ends ou seulement en vacances, il ne produira pas le même volume de données. La taille du disque devra être adaptée en conséquence.

Si les disques durs externes sont d’excellents outils pour doubler les sauvegardes de disques durs internes, l’utilisation de plusieurs disques peut être envisagée pour encore plus de sécurité. Cependant, il n’y a aucun intérêt à les garder dans un même lieu en raison de divers aléas qui peuvent survenir comme un incendie, des inondations ou encore un cambriolage. Les copies de disques doivent être bien séparées. Dans ces conditions, il est important d’assurer la mise à jour régulière des sauvegardes hors site. C’est un exercice qui peut se révéler fastidieux à la longue.

Le NAS, un serveur de stockage multiple

Un NAS (Network Attached Storage), — en français, unité de stockage réseau —, est une solution de sauvegarde qui ne manque vraiment pas d’intérêt pour les photographes professionnels. Il s’agit en fait d’un serveur qui a pour fonction de sécuriser, de sauvegarder, de partager et de faciliter l’accès à des fichiers depuis plusieurs appareils multimédias reliés à un même réseau. Le contenu du NAS est donc visible comme un simple dossier partagé, en local ou à distance. Le boîtier est équipé d’une ou de plusieurs baies destinées à accueillir un nombre défini de disques durs (SSD ou HDD).

Ce support de stockage comporte de nombreux avantages. Selon les paramétrages effectués, les images peuvent être sauvegardées de manière continue sur l’ordinateur. Il est intéressant de noter que, grâce aux fonctions RAID et Snapshot, la défaillance de l’un des disques durs ne vient pas remettre en cause le processus de sauvegarde. De plus, les fichiers sauvegardés sont accessibles depuis n’importe quel ordinateur raccordé au web par le biais d’un outil FTP ou une application smartphone et les bons identifiants de connexion.

Pour le choix d’une solution NAS, le photographe doit questionner ses besoins. Si le but est d’en faire prioritairement un support de sauvegarde et de sécurisation des données, il vaudrait mieux opter pour un modèle disposant de plusieurs baies de stockage afin de créer différentes sauvegardes sur plusieurs disques durs. Si le support doit également faire office de lecteur multimédia, une attention particulière doit être portée au processeur ou à la mémoire. Pour faciliter le partage, notamment le branchement direct sur une TV, il faut plutôt tenir compte du type d’interface et des fonctionnalités.

Cependant, le risque de panne est omniprésent et donc de perte partielle ou totale des données stockées, sans parler des cas de vol. Cela peut être perçu comme rédhibitoire par certains professionnels qui préfèrent l’utiliser comme complément à toute sauvegarde dématérialisée.

Solutions pour sauvegarder ses photos 3

Le Cloud, un matériel de sauvegarde photo accessible n’importe où

La sauvegarde dématérialisée des photos est une pratique assez répandue aussi bien chez les photographes professionnels que chez les amateurs et passionnés de photographie. C’est le cas, parce que le Cloud vient contourner les risques inhérents à l’utilisation d’un support de stockage physique. La sauvegarde des photos se fait en ligne sur des serveurs géographiquement éloignés. Ainsi, les risques de panne ou de détérioration de fichiers résultant d’une erreur humaine et le vol sont minimisés.

Il y a d’autres avantages à opter pour un service de backup online, à savoir :

  • des données disponibles et accessibles en temps réel ;
  • une utilisation flexible ;
  • une sécurité renforcée ;
  • une solution économique ;
  • des sauvegardes automatisées.

 

Plusieurs solutions de stockage en ligne sont disponibles. Quant au choix à faire, il est important d’identifier au préalable ses propres besoins en termes d’espaces, mais également de fonctionnalités pour la gestion des sauvegardes. En général, les quelques gigaoctets mis à la disposition des utilisateurs se révèlent insuffisants pour une sauvegarde parfaite et les fonctionnalités de base sont loin d’être satisfaisantes. Dans ces conditions, il peut être tentant de prendre un abonnement pour bénéficier d’un stockage illimité. Le coût varie d’un système cloud à un autre.

Par ailleurs, toutes considérations financières écartées, il est recommandé de se tourner vers un opérateur de confiance. Backblaze, et sa solution de stockage cloud B2, propose une offre assez concurrentielle. L’utilisateur paye ce qu’il consomme. Il suffit d’effectuer un calcul rapide pour savoir combien coûte une année de sauvegarde en fonction de la quantité de photos à sauvegarder.

La méthode de stockage cloud est utilisée en complément d’un stockage classique parce qu’elle n’est pas sans inconvénient. La lenteur de transfert des fichiers lourds réduit considérablement l’expérience utilisateur. À cela, il faut ajouter le risque de piratage de données qui occasionnent généralement la perte partielle ou totale des photos sauvegardées. Il apparaît donc plus judicieux de procéder à 3 copies d’une photo sur 2 médias différents incluant le Cloud.

Vous avez apprécié cet article ?
Partagez-le sur vos réseaux sociaux