CYME, best software solutions for passionate photographers

STAY ON TOP OF YOUR PHOTOS

Profitez de -20%pour commencer 2023 avec les bons outils – Code promo :  PERFECTSTART2023

Adobe Lightroom : origines du logiciel et enjeux pour la suite Adobe Creative

Lightroom est sans doute le logiciel de retouche photo le plus populaire chez les photographes et les professionnels de l’image. Développé par Adobe Systems, cet outil a l’avantage d’être compatible aussi bien avec le système d’exploitation Windows de Microsoft qu’avec le célèbre Mac de chez Apple. Conçu pour pouvoir prendre en charge une grande quantité d’images et de photos, Lightroom est le logiciel tout indiqué pour gérer et modifier différents types de fichiers (RAW, etc.).

Mais, savez-vous ce qui se cache derrière l’histoire de Lightroom ? Qui a inventé ce logiciel ? Et surtout, quel est l’enjeu de cet outil en particulier parmi tous les logiciels de la suite Adobe Creative ? On fait le point.

Sommaire

Les origines du logiciel Lightroom

Lightroom est créé à l’initiative de Mark Hamburg, en 1999, un développeur qui travaille déjà sur le grand frère du logiciel : Photoshop. Son but est de proposer les fonctionnalités utilisées couramment par les photographes sur cet outil, tout en permettant à ces derniers d’acquérir un logiciel à leur portée en termes de prix et d’ergonomie.

Lightroom où le projet « Shadowland »

Initialement, le nom de code du projet Lightroom est « Shadowland », mais tout évolue rapidement lorsque Hamburg s’allie à d’autres membres de l’équipe Adobe Creative Suite.

En grande partie basé sur le langage de programmation Lua, Adobe Lightroom débute son parcours par une première version présentée en 2003. Toutefois, c’est en 2004 que le projet Shadowland prend un nouveau virage, lorsque Mark Hamburg est rejoint par d’anciens collègues ayant déjà officié chez Adobe pour le développement de Photoshop.

Tout savoir sur l'histoire de Lightroom 2

Une version bêta de Lightroom en 2006

Il faut attendre janvier 2006 pour qu’une version bêta de Lightroom soit présentée au public. Cette dernière s’adresse alors spécifiquement aux utilisateurs de Mac. C’est cependant la première fois dans l’histoire de l’entreprise Adobe qu’un logiciel encore en développement est mis sur le marché et peut bénéficier des feedbacks en direct du public. Plus tard, la firme réitère d’ailleurs l’expérience avec Photoshop CS3.

En janvier 2007, la vente d’une première version de Lightroom est annoncée, suivie d’une seconde version dès avril 2008, qui inclut une multitude de nouvelles fonctionnalités : corrections locales, support du multi-écrans, support du 64-bit, etc.

En tout et pour tout, ce sont un peu plus de 11 versions d’Adobe Lightroom qui se succèdent entre 2007 et 2021 (année de sortie de la version 11 actuelle). Toutefois, depuis 2019, une version parallèle de Lightroom, avec moins d’options, est proposée au public. Pour autant, l’ancienne mouture n’a pas disparu du catalogue Adobe, puisqu’elle est toujours disponible sous le nom de Lightroom Classic.

Lightroom : un outil complémentaire de la suite Adobe Creative

Désormais, Lightroom (CC et Classic) est véritablement considéré comme un logiciel phare de la suite Adobe Creative, et surtout comme un outil complémentaire de Photoshop pour tout ce qui concerne la retouche de photos. Adobe propose même ces deux logiciels dans un seul et unique abonnement destiné aux photographes. Les professionnels de l’image peuvent ainsi utiliser l’outil qui leur convient le mieux, même si Photoshop est doté de réglages et de fonctionnalités beaucoup plus poussés que Lightroom CC et Classic.

Les principales fonctions de Lightroom

Pour utiliser Lightroom, il faut évidemment déjà commencer par y ajouter des photos. Si l’importation peut se faire manuellement, photo par photo, il est également possible d’importer un dossier entier. Une fois dans le logiciel, Lightroom permet à l’utilisateur de créer une collection avec ses fichiers, mais aussi de les mettre en favoris, de les noter avec un système d’étoiles, de les organiser par mots-clés, etc.

Bien entendu, la principale fonction de Lightroom concerne la retouche des photos. Toutefois, contrairement à son grand frère Photoshop, les options restent limitées. Il faut toutefois garder à l’esprit que c’est justement dans l’ADN de Lightroom de proposer des fonctionnalités pour le grand public, surtout en ce qui concerne Lightroom CC. La fonction retouche reste assez aboutie pour les photographes amateurs ou confirmés, et de manière générale, pour tous ceux qui ne souhaitent pas nécessairement se lancer dans un traitement d’image trop compliqué. On y retrouve des réglages incontournables tels que :

  • l’ajustement de la luminosité ou du contraste ;
  • l’accentuation des ombres ;
  • la balance des couleurs ;
  • etc.

 

De plus, au-delà de ces réglages basiques en matière de retouche photo, Lightroom propose aussi quelques options plus sophistiquées, comme les corrections locales. Il est ainsi possible de se servir d’une petite partie de l’image pour corriger une autre partie et masquer un élément précis. Si l’utilisation de cette fonction demande une maîtrise un peu plus poussée du logiciel, elle n’en reste pas moins abordable et facile à prendre en main.

Enfin, la possibilité d’exporter les photos modifiées, une fois la retouche faite, permet de s’affranchir du poids du fichier original et de télécharger des images plus légères.

Les avantages du logiciel Lightroom

Comme nous venons de le voir, que ce soit en important les fichiers photo par photo ou via des dossiers entiers, Adobe Lightroom peut fonctionner comme un catalogue créatif pour toutes les images. Son système d’organisation permet en plus de s’y retrouver facilement et d’accéder à son travail en quelques clics. Ce sont toutes ces raisons qui font de Lightroom l’un des logiciels préférés des photographes.

Cependant, il faut aussi savoir que cet outil fonctionne sur cloud et que les retouches photos dont il est à l’origine prennent la forme de simples instructions. Sauf lorsqu’elles sont exportées par besoin, comme nous l’avons vu ci-dessus, les images modifiées ne sont pas réenregistrées sur le disque dur de l’ordinateur. Lightroom se contente de garder les réglages de la retouche en mémoire, afin de les appliquer de nouveau à la demande. À titre de comparaison, Photoshop nécessite d’enregistrer un fichier ou d’exporter la photo modifiée pour pouvoir conserver la retouche. Dans ce dernier cas de figure, le traitement de dizaines de photos peut alors exiger un important espace de stockage (sur l’ordinateur, un disque externe, etc.).

Tout savoir sur l'histoire de Lightroom 3

Lightroom ou Photoshop : quel logiciel choisir ?

À la question de savoir quel logiciel choisir entre Adobe Lightroom et Adobe Photoshop, la réponse n’est pas si évidente. En effet, ces deux outils ne s’adressent pas au même public, ni aux mêmes utilisateurs. Bien entendu, Lightroom Classic propose des réglages plus poussés que Lightroom CC qui se veut plus grand public, mais dans les deux cas, ces logiciels restent moins complets, surtout pour les créatifs, que peut l’être Photoshop.

Pour les photographes qui ont besoin de faire un peu de traitement d’images, sans nécessairement devoir se lancer dans une retouche complexe, Adobe Lightroom est sans conteste le choix le plus approprié. À l’inverse, les photographes qui incorporent des retouches créatives dans leurs photos se sentiront vite à l’étroit avec les fonctions et réglages de Lightroom Classic (et encore plus avec Lightroom CC). Dans ce dernier cas de figure, l’utilisation de Photoshop paraît donc plus appropriée, bien que ce logiciel soit beaucoup plus difficile à maîtriser que Lightroom.

Pour choisir quel logiciel utiliser, tout dépend donc du niveau de maîtrise et des besoins de l’utilisateur. Pour autant, dans la grande majorité des cas de retouche photo, Lightroom est très largement suffisant. Ce serait donc une erreur de le sous-estimer. Cet outil est d’ailleurs utilisé par de nombreux professionnels, photographes amateurs ou professionnels.