Sublimer l’architecture dans la photographie monochrome avec Mario Tarantino

Ambiances lunaires, élégants lieux futristes : grâce à son minimalisme et à son noir et blanc léché, Mario Tarantino crée des images irréelles qui font voyager. Logique pour un globe-trotter qui s’est déplacé depuis son enfance. Né à Port Elizabeth, en Afique du Sud, il est aujourd’hui basé à Las Palmas de Gran Canaria en Espagne : son travail nous emmène découvrir des architectures scultpurales et des paysages majestueux à travers le monde. Plusieurs fois primé, il raconte à CYME comment il obtient ces images si puissantes et si oniriques.

Comment choisissez-vous les sites architecturaux et paysages que vous photographiez ?

La plupart des gens travaillant dans les arts visuels, comme moi en tant que photographe, nous observons continuellement notre environnement – cela fait partie de notre quotidien. Chercher et repérer des lieux est une partie intégrante de mon processus créatif. Un lieu visuellement intéressant apporte une contribution importante à la création d’une photo captivante. J’essaie toujours de visiter le lieu avant de le photographier. Ainsi, je peux me familiariser avec lui, voir comment il est éclairé et déterminer quel serait le meilleur moment pour le photographier. Est-ce au lever du soleil, au coucher du soleil ou pendant toute la journée ? Lors de mes voyages, je n’ai pas toujours le temps de visiter les lieux, donc je planifie soigneusement mes voyages à l’avance pour maximiser mes chances de prendre de bonnes photos. Je fais aussi beaucoup de recherches sur internet et utilise des applications spécialisées pour mieux comprendre le meilleur moment pour être sur place et planifier mes journées en conséquence.

« La plupart de mes lieux sont choisis parce qu’ils m’ont fait ressentir quelque chose, ou parce qu’ils ont déclenché une scène imaginaire dans mon esprit, ou que j’ai trouvé qu’ils avaient un potentiel photographique. »

Ce que j’essaie de transmettre avec ma photographie est un moment d’évasion esthétique, faisant tout mon possible pour transporter le spectateur, même si c’est pour quelques secondes, dans un autre endroit.
Architecture dans la Photographie Monochrome - Mario Tarantino01
Expo 98 - © Mario Tarantino. Arcades - © Mario Tarantino. En 2023, cette photo a reçu 7 prix différents.

Pourquoi les humains sont-ils presque absents de vos photos ?

Mes compositions photographiques sont principalement minimalistes, se concentrant principalement sur le sujet choisi et essayant d’éviter le bruit visuel et l’encombrement. Mon approche de la photographie est puriste, la plupart de mes photos architecturales mettent en avant le bâtiment, la façon dont il est éclairé, ses caractéristiques structurelles et de design ainsi que ce que j’ai trouvé esthétique. J’ai plus ou moins la même approche pour la photographie de paysage. Dans le cas où j’inclus une personne dans mon image, ce sera la plupart du temps une silhouette illustrant l’interaction humaine avec et dans l’environnement, démontrant l’échelle, ou aidant à la narration de la photo. Plus spécifiquement avec la photographie de paysage, j’ai tendance à la garder exempte de l’élément humain, permettant au spectateur de se placer dans l’image, le transportant vers le lieu.
Architecture dans la Photographie Monochrome - Mario Tarantino 02
Bullring - © Mario Tarantino

Comment parvenez-vous à photographier ces lieux architecturaux emblématiques complètement dépourvus de personnes ?

À certaines occasions, j’ai été mandaté et le lieu était à ma disposition pour photographier. Dans d’autres cas, j’attends généralement le moment imaginé dans mon esprit, la plupart du temps avec un peu de patience il se présente – je fais souvent cela dans mes prises de vue de rue. Utiliser différentes compositions et se concentrer uniquement sur une certaine partie du sujet est une autre technique que j’utilise pour créer une photo sans personnes. Comme mentionné précédemment, je prends le temps de planifier et d’organiser mes prises de vue, donc une autre méthode que j’utilise est d’essayer d’être sur place en dehors des heures de pointe, soit tôt le matin ou plus tard dans l’après-midi selon le lieu. Enfin, on peut également utiliser des techniques de post-traitement pour enlever les personnes et les foules, ce qui est toujours utile à avoir comme solution de secours, mais rien ne vaut de le faire directement avec l’appareil photo.
Architecture dans la Photographie Monochrome - Mario Tarantino03
Axel - © Mario Tarantino. Tokyo International Foto Awards - Second Place Winner - Architecture Category 2023.

Avez-vous une anecdote particulière qui vous a marqué concernant l'une de vos photos ?

Au fil des années, j’ai recueilli quelques anecdotes. La plus récente serait au sommet du Roque Nublo à Gran Canaria – Espagne. J’étais au sommet pour le coucher du soleil et c’était incroyable. Avec le coucher du soleil, les nuages ont commencé à s’accumuler et il a fait noir beaucoup plus vite que je ne le pensais, ajoutant à cela la chute soudaine de température, ce qui était un peu alarmant. Ayant pris les expositions dont j’avais besoin, j’ai pensé qu’il était judicieux de commencer à descendre. J’ai donc rangé l’appareil photo et replié le trépied. Ceux d’entre vous qui ont gravi le Roque Nublo connaissent son sommet en forme de table, descendant droit de chaque côté. Le brouillard s’épaississait de minute en minute, et avec la lumière qui diminuait, il était de plus en plus difficile de trouver le passage. J’ai commencé à imaginer devoir passer la nuit là-haut, ce qui n’était vraiment pas une idée qui me plaisait. Finalement, après avoir cherché pendant un certain temps avec la lampe de poche de mon téléphone portable et m’être dit de me calmer, j’ai pu trouver l’interstice dans les rochers et ai commencé à descendre – à mon plus grand soulagement.
Architecture dans la Photographie Monochrome - Mario Tarantino04
Nublo - © Mario Tarantino

Qu'est-ce qui vous attire particulièrement dans la photographie en noir et blanc ?

Personnellement, la photographie a été pour moi dès le début une histoire d’images en noir et blanc – c’était et c’est toujours mon premier amour. 

« Éliminer les distractions colorées ramène l’image à l’expression la plus simple de formes, de lumière et d’ombre : ce que je trouve surréaliste et sublime à la fois. »

Un autre facteur contribuant à mon amour pour la photographie monochrome sont les grands maîtres qui ont fortement influencé mon travail, comme Sebastiao Salgado, Ansel Adams et Michel Kenna pour n’en nommer que quelques-uns. Un autre aspect de la photographie en noir et blanc que j’apprécie particulièrement est son élégance intemporelle. Comme dans tous les arts, il y a des tendances, des images à la mode et colorées qui vont et viennent, mais la photographie en noir et blanc ne perd jamais son attrait.

Vous aimez l'interview de Mario ?

Sublimer l'architecture dans la photographie monochrome avec Mario Tarantino
Arcades - © Mario Tarantino. En 2023, cette photo a reçu 6 prix différents.

Qu'avez-vous découvert en premier, la photographie ou les voyages ?

Les voyages sont venus en premier – mes deux parents travaillaient pour des compagnies aériennes, ce qui nous permettait de beaucoup voyager et d’avoir l’opportunité de vivre et de visiter différentes parties du monde. En tant que famille, nous avions un appareil photo Olympus que je trouvais fascinant, mais j’étais encore plus fasciné par les négatifs que nous récupérions du laboratoire photo après chaque voyage. Maintenant, c’est la photographie qui dicte les itinéraires de voyage et beaucoup plus de préparation entre dans chaque voyage – le grand avantage est que je voyage toujours, j’explore toujours et je suis toujours fasciné par les images RAW sur mon ordinateur portable en attente de traitement.
Architecture dans la Photographie Monochrome - Mario Tarantino06
© Mario Tarantino. En 2023, cette photo a reçu 8 prix différents.

Vous avez reçu de multiples récompenses. Quel rôle ont joué ces prix dans votre carrière ?

Comme tous les artistes, nous faisons ce que nous faisons, non seulement pour notre propre plaisir mais aussi pour l’appréciation d’un public plus large – donc lorsque le travail est récompensé, cela aide à confirmer que votre sens esthétique est admiré. Les prix contribuent également à la crédibilité d’un artiste, recevant la reconnaissance à la fois des pairs de l’industrie et du public. Dans mon cas, j’ai bénéficié de l’exposition qui accompagne les prix gagnés ainsi que de nouvelles opportunités en photographie.
Architecture dans la Photographie Monochrome - Mario Tarantino07
Hyperbole - © Mario Tarantino. En 2023, cette photo a reçu 16 prix différents.

Y a-t-il des photographes ou des artistes historiques en noir et blanc qui vous ont particulièrement influencé ?

Mon genre principal, celui auquel je suis le plus attaché, est l’architecture. Je dirais que Lucien Hervé, James Austin et le célèbre couple de photographie architecturale – Bernd & Hilla Becher, ont grandement influencé ma manière de travailler.

Cette interview vous inspire ?

Architecture dans la Photographie Monochrome - Mario Tarantino08
Zeitz - © Mario Tarantino

Quel type d'équipement utilisez-vous le plus souvent pour vos prises de vue ?

Je travaille avec un Canon 5D Mark IV et une grande majorité de mes photographies sont prises avec un objectif grand angle – c’est mon objectif de prédilection. Je travaille aussi avec d’autres objectifs, un 50mm fixe, un 24-70 et parfois un objectif à bascule et décentrement. Chaque objectif a ses propres caractéristiques et contribue à créer l’atmosphère ou l’humeur de la photo. Dans mon cas, j’aime utiliser un grand angle en raison de la profondeur et de la perspective qu’il apporte aux photos. Le moment de la journée est également un facteur important pour créer une émotion : la plupart de mes images sont photographiées dans des conditions de faible lumière, soit au lever ou au coucher du soleil. Enfin, j’utilise différents filtres ND qui permettent une exposition longue afin de créer un sentiment de surréalisme. Une fois le travail de l’appareil photo sur place terminé, les photos sont éditées et, à ce stade du processus de création, l’utilisation de différentes techniques de post-traitement me permet de développer l’ambiance que je souhaite transmettre au spectateur. La dernière étape du processus créatif est l’impression de la photo, tout mon travail est imprimé sur du papier Hahnemühle Photo Rag. Je trouve que ce papier légèrement texturé augmente la profondeur picturale tout en générant des contrastes frappants qui complètent parfaitement mes photos.

Architecture dans la Photographie Monochrome - Mario Tarantino09
Slangkop - © Mario Tarantino

Quels sont vos logiciels de retouche photo préférés et pourquoi ?

Je travaille principalement avec Adobe Camera Raw pour exporter mes photos de l’appareil photo et les importer dans mon ordinateur portable. À partir de là, la plupart du post-traitement est effectué via Photoshop. J’utilise quelques plugins dans mon flux de travail, notamment Niks & Imagenomic. Étant un perfectionniste total, avoir le contrôle de chaque élément de la photo est important pour moi. J’utilise Camera Raw ou Lightroom car c’est le logiciel que j’ai utilisé lorsque j’ai commencé à retoucher des photos. À partir de là, les outils de sélection de Photoshop sont excellents et offrent des interventions ciblées en post-traitement – quelque chose que je trouve utile. Les plugins que j’ai mentionnés ont chacun des fonctions spécifiques et sont pour moi incroyablement efficaces pour effectuer certaines tâches spécifiques telles que les masques de luminosité, le contrôle du bruit et les actions de flux de travail en art numérique.

Architecture dans la Photographie Monochrome - Mario Tarantino10
Runner - © Mario Tarantino. En 2023, cette photo a reçu 8 prix différents.

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes photographes cherchant à développer leur propre style et à se faire une place dans l'industrie de la photographie ?

Le paysage photographique actuel est saturé, rendant plus complexe pour les photographes de se démarquer dans une industrie extrêmement compétitive. La première étape est de savoir exactement ce que vous aimez photographier et ce qui vous passionne. Une erreur courante est de se lancer dans de nombreux genres de photographie différents sans en maîtriser pleinement aucun. Nous vivons dans une société qui vend le succès du jour au lendemain et tout doit se passer en un clin d’œil ou d’un claquement de doigts – la croissance et la perfection de la technique, tant dans le travail de l’appareil photo que dans le post-traitement, prennent du temps.  

« Prendre le temps d’apprendre est donc le meilleur investissement qui puisse être fait pour progresser dans le voyage photographique. »

Le réseautage peut également aider à atteindre la croissance en recevant des retours – il existe de nombreux médias sociaux proposant des appréciations de photos. Il faut cependant être prêt à accepter des retours qui ne seront pas toujours faciles à entendre au début. Enfin, naviguer sur les médias sociaux s’avérer utile à bien des égards, grâce à la richesse des images proposées.

Architecture dans la Photographie Monochrome - Mario Tarantino11
Mario Tarantino

Prolongez ce moment passé avec Mario Tarantino en visitant son site web ou en le suivant sur Instagram

Toutes les images: © Mario Tarantino

Vous avez apprécié cet article ?
Partagez-le sur vos réseaux sociaux