Giancarlo est un photographe et vidéaste spécialiste de la nature et de la vie sauvage, axé sur la conservation, avec une profonde passion pour les régions arctiques et subarctiques. Parallèlement à la photographie, il a travaillé pendant plusieurs années dans l’industrie cinématographique en tant qu’artiste d’effets visuels sur différents projets. Il a notamment participé à une série documentaire du National Geographic, à quelques films Marvel et à des productions plus modestes.

Cependant, il s’est récemment concentré sur la conservation de la nature. Il travaille actuellement à l’obtention d’un master en biologie et conservation de la faune sauvage.

Portrait de Giancarlo Gallinoro, photographe de nature et vie sauvage
Giancarlo Gallinoro - Photographe de la vie sauvage

Pouvez-vous nous dire d'où vient votre passion pour la photographie ? Qu'est-ce qui vous a décidé à approfondir la pratique de la photographie et qu'est-ce qui vous pousse à continuer ?

En grandissant, j’ai passé beaucoup de temps dans la nature, à la recherche d’animaux sauvages dans des forêts luxuriantes, à escalader des montagnes ou simplement à profiter de l’incroyable diversité du monde naturel. Prendre un appareil photo m’a semblé tout à fait naturel, car cela me permettait de figer dans le temps ces moments et ces lieux que j’aimais.

Lorsque j’avais environ 8 ans, je me souviens avoir regardé un documentaire sur le Groenland et avoir été complètement époustouflé par ces environnements d’un autre monde. Cela a déclenché mon enchantement pour les régions froides, qui n’a fait que se renforcer avec le temps.

« L’espoir que mon travail puisse avoir un tel impact sur les autres est ce qui me pousse à continuer… »

Photographie du gardien du phare à Svalbard, Norvège
Giancarlo Gallinoro - Environnement d'un autre monde

Où trouvez-vous votre inspiration ? Qui sont vos photographes de référence ?

Sortir de ma zone de confort ne manque jamais de stimuler ma créativité et mon dynamisme. C’est l’une des raisons pour lesquelles je me sens particulièrement inspiré dans les environnements froids et difficiles. Le fait d’être dans les éléments ajoute une composante de lutte qui est toujours très excitante et motivante. Cela vous oblige à être présent et concentré sur l’instant présent, cela « enlève l’horloge » et tous les bruits de fond.

Il m’est difficile de citer quelques photographes dont le travail m’inspire. Au fil de mon parcours, j’ai découvert de nombreux artistes talentueux qui ont eu une certaine influence sur ma photographie. Certains d’entre eux sont encore une source d’inspiration constante à ce jour, d’autres que je ne suis plus nécessairement. Mais certains éléments de leur travail ont joué un rôle important dans le développement de mon style.

Paul Nicklen est une grande source d’inspiration lorsqu’il s’agit d’utiliser la photographie pour raconter des histoires de conservation. J’aime beaucoup la palette de couleurs et les styles de Benjamin Hardman et de Stian Klo. Les portraits dynamiques d’animaux sauvages de Konsta Punkka ne cessent de m’étonner.

Environnement glacial lors de la randonnée de Foxfonna au Svalbard, en Norvège.
Giancarlo Gallinoro - Svalbard Foxfonna
Glacier Esmark au Svalbard, Norvège
Giancarlo Gallinoro - Glacier Esmark de Svalbard

Les sujets liés à l'écologie et au développement durable ont-ils été des sujets moteurs ou inspirants dans votre production photographique ?

Toute ma production tourne autour de cela, et du fait que nous avons tous besoin de la nature pour être en bonne santé, que nous vivions dans une grande ville ou un petit village dans une région reculée. Alors qu’il est facile de se laisser aller au pessimisme face à ces questions, j’essaie autant que possible de me concentrer sur la beauté et la diversité de la nature dont nous disposons encore, ainsi que sur sa valeur intrinsèque et son effet stimulant.

« Mon principal objectif avec la photographie est d’essayer d’inspirer les gens à agir pour préserver le monde naturel. »

Photographie d'un aigle déployant ses ailes
Giancarlo Gallinoro - Buse à Abruzzo

Giancarlo, que voulez-vous transmettre à travers les photos que vous partagez ?

Je veux transmettre le même sentiment d’émerveillement qui m’inspire à prendre une photo en premier lieu. Je veux que les gens tombent amoureux des sujets que je photographie, qu’il s’agisse d’un paysage infini, d’un renard arctique ou d’un ciel spectaculaire.

Une grande partie de la population vit dans des grandes villes avec peu ou pas d’accès à la nature. Il est de plus en plus fréquent que les humains en soient complètement déconnectés.

« Une photographie captivante et percutante peut grandement contribuer à susciter l’émerveillement pour le monde naturel. »

Lumière du coucher de soleil sur une montagne au Svalbard, Norvège
Giancarlo Gallinoro - Ciel dramatique

Dans votre vie de photographe de la nature et de la faune sauvage, avez-vous une histoire à raconter ou une anecdote que vous aimeriez partager avec nous ?

Plus tôt cette année, j’ai travaillé comme vidéaste sur un documentaire sur la nature en Italie centrale. L’un des objectifs était de filmer des loups sur la neige, ce qui est vraiment plus facile à dire qu’à faire ! En fait, après des semaines de recherche et d’attente interminable dans les zones les plus reculées des Apennins centraux, rien à voir.

Un jour, alors que je rentrais chez moi en voiture après une nouvelle attente infructueuse, j’ai pensé qu’il était temps d’abandonner. Et à ce moment précis, un loup a décidé de traverser la route juste devant ma voiture. « Vous vous moquez de moi… ! ». J’ai littéralement sauté de la voiture, caméra au poing, et j’ai heureusement réussi à obtenir quelques secondes d’images avant que le loup ne disparaisse dans la forêt. Je me retrouve encore à secouer la tête chaque fois que j’y pense.

Un renard au milieu d'un glacier
Giancarlo Gallinoro - Renard roux sur un lac gelé
Photographie aérienne des montagnes de la forteresse arctique au Svalbard, en Norvège.
Giancarlo Gallinoro - Forteresse arctique

Si vous deviez choisir l'instant le plus marquant de votre vie, lequel serait-il et pourquoi ?

J’aime encore beaucoup une photo que j’ai prise au Svalbard il y a deux ans : un renard arctique recroquevillé sur un éboulis sombre, sur un fond brumeux. Ce fut un moment vraiment inoubliable, car c’était ma première rencontre avec ces magnifiques animaux.

Et elle a une signification particulière, puisqu’elle représente le couronnement d’un rêve : visiter et explorer l’Arctique. Mais ce qui rend cette image vraiment spéciale pour moi, c’est que, parmi toutes mes photos…

« …c’est probablement celui qui a le mieux réussi à insuffler ce sentiment d’émerveillement que je cherche à transmettre. »

Photographie d'un renard blanc endormi au Svalbard, en Norvège
Giancarlo Gallinoro - Renard arctique du Svalbard

Quels conseils donneriez-vous à un jeune photographe ?

Regardez ensuite le travail d’autres photographes, trouvez ceux dont vous vous sentez le plus proche, puis « volez » d’eux. Étudiez leur façon de composer et de cadrer, leur façon d’utiliser la couleur et la lumière, et leur façon d’éditer. Essayez de comprendre comment ils obtiennent un certain résultat, puis appliquez-le à vos photos. Comme vous êtes une personne différente, le résultat sera différent et, avec le temps, vous développerez votre propre style.

« Tout d’abord : pratiquer, pratiquer, pratiquer. »

Sterne en vol dans le ciel
Giancarlo Gallinoro - Sterne arctique en vol
Photographie d'une montagne représentant le bout de la Terre au Svalbard, en Norvège, prise par Giancarlo Gallinoro, photographe de la nature et de la vie sauvage
Giancarlo Gallinoro - Photographie de nature abstraite

Prolongez ce moment avec Giancarlo Gallinoro en le suivant sur son site, sur LinkedIn ou sur Instagram.

Toutes les images : ©Giancarlo Gallinoro

Partager
Tweeter
Publier
Autres Interviews

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.