Lightroom

Comment organiser vos photos avec les catalogues Lightroom ?

La plupart des photographes connaissent le logiciel d’édition Lightroom inclus dans la suite Adobe. Même si certains photographes amateurs ou professionnels préfèrent utiliser les fonctionnalités d’édition proposées par Luminar et son intelligence artificielle… ou encore celles de Capture One. Lightroom Classic reste l’un des logiciels les plus utilisés dans le milieu de la photographie. 

On choisit Lightroom pour appliquer des retouches à ses photos et pour les cataloguer.

Quels sont les meilleurs outils pour organiser vos photos dans Lightroom ? Quels sont les inconvénients au catalogage de Lightroom ?

Je vais d’abord vous présenter le catalogage dans Lightroom. Puis, je vous parlerai d’un nouveau logiciel de gestion de photos vous permettant de passer au niveau supérieur. Il sera un excellent compagnon de Lightroom et vous permettra d’avoir un point de vue totalement nouveau sur vos photos…

Je vous laisse le découvrir à la fin de cet article.

Sommaire

Qu'est-ce qu’un catalogue Lightroom?

Un catalogue, c’est comme une base de données pour vos images. Il va être représenté comme un fichier informatique. Et il va contenir des images ainsi que des informations clés sur les photos que vous aurez importées dans Lightroom.

Dans un catalogue, vous allez retrouver 3 catégories d’informations:

  • Les métadonnées liées à la prise de vue ou au fichier brut (EXIF).
  • Les métadonnées ajoutées par vous, l’utilisateur (drapeaux, notes, annotations IPTC, mots clés, visages)
  • Les ajustements (retouches)

 

En plus des catalogues, il est aussi possible de créer des collections d’images. Par exemple la sélection des meilleures images que l’on souhaite imprimer ou partager.

Ces collections peuvent être créées soit manuellement, on glisse les images dans la collection. Mais aussi de façon dynamique en définissant la collection via une règle. Par exemple, les images dont la note est supérieure à 4 étoiles.

Nous verrons plus tard dans cet article comment utiliser ces outils plus en détail.

Pourquoi organiser vos photos?

Que l’on soit amateur ou professionnel, nous accumulons des milliers d’images en tant que photographe. Notamment pour des projets professionnels mais également des images plus personnelles. Cela peut être des photos de famille, des souvenirs de voyage, un shooting, un mariage, une escapade entre amis…

Le catalogage de photos va vous permettre de classifier et organiser vos photos dans un catalogue. Ceci vous permettra de retrouver plus facilement une image spécifique.

Pour structurer cela, nous allons devoir tout d’abord constituer une base de données en ajoutant certaines informations à nos images. Une date, un thème, un projet, un sujet, un lieu … sont les informations classiques qui apparaissent usuellement dans les catalogues photographiques.

Les outils de catalogage dans Lightroom

Dans le logiciel Lightroom, nous allons pouvoir retrouver 2 familles d’outils pour le catalogage. La première famille permettra d’organiser la structure de notre catalogue et la deuxième d’annoter nos images. 

Ces outils peuvent être utilisés de manières bien différentes, en fonction des préférences de chacun. Il n’y pas de bonnes ou de mauvaises façons de cataloguer. L’objectif est de pouvoir se servir des outils de catalogage selon ses besoins. Il doit correspondre au mieux à votre flux de travail.

Lightroom Editing Software

Identifications des images

L’identification des images regroupe les éléments qui permettent d’annoter une photo. Ces annotations viendront compléter les informations existantes propres à l’image et ne viendront pas modifier votre fichier original.

Drapeaux

Les drapeaux appelés aussi marqueurs sont au nombre de 3. Ils indiquent si votre photo est retenue (drapeau blanc), rejetée (drapeau avec une croix) ou neutre. Une fois vos photos marquées, vous pouvez appliquer un filtre pour travailler uniquement les images retenues par exemple. Il est possible d’utiliser cet outil pour gagner du temps lorsqu’on trie ses photos. Ensuite il est plus facile de définir, selon ses critères, les photos que vous souhaitez retoucher. Mais aussi celles que vous voulez supprimer ou seulement ne pas retoucher.

Étoiles

Les étoiles vont vous permettre d’annoter vos images sur une échelle de 0 à 5. Dans la majorité des cas, cette note est attribuée selon la beauté de votre photo. Si vous la trouvez parfaite par sa composition, sa qualité, ses couleurs ou son sujet, vous choisirez de lui attribuer 5 étoiles. 

Dans le cas contraire, la photo ne vous plaît pas et vous souhaitez quand même la conserver pour X raison, vous ne lui attribuerez qu’une étoile. Cette attribution vous permettra par la suite de filtrer vos images selon leur note.

Tags couleurs

Sur Lightroom, vous avez le choix entre 5 couleurs qui sont le rouge, le jaune, le bleu, le vert et le violet. Ces tags peuvent être utilisés pour regrouper des images. De plus, il est possible de les associer aux étoiles ou alors de les utiliser indépendamment. Par exemple, vous pouvez associer la couleur jaune à toutes les photos animalières, le vert à toutes vos photos de portrait ou encore le bleu à vos images avec 5 étoiles. Pour information, vous pouvez compléter cette palette de couleurs si vous avez besoin d’annoter plus de groupes d’images.

Mots clés

Le système de mots clés est une option à ne pas négliger si vous voulez croiser les informations concernant vos photos. En supplément des tags couleurs, des étoiles, il est possible d’ajouter des mots clés à chacune de vos images. Cela permet d’identifier encore plus précisément une photo dans notre catalogue. Dans l’idéal, nous pouvons utiliser des mots clés généraux tels que paysage, couché de soleil, famille, vie sauvage… Mais il est possible de les combiner avec d’autres plus précis tels que arc-en-ciel, bateau, volcan, oiseau, nom de lieu, nom et prénom de la personne photographiée etc… Libre à vous de les utiliser de la meilleure des manières selon la méthode qui correspond le mieux à votre organisation.

Noms de fichier

Le nom du fichier est également un élément que vous pouvez soigner lors de votre organisation car il permet également d’ajouter de l’information à votre image. Ce sera seulement à prendre en compte pour les plus perfectionnistes d’entre vous. Un conseil que j’aurais à donner aux courageux serait de conserver le nom du fichier original et ajouter avant la date, ou un mot personnalisé par exemple. Il est tout à fait possible de faire autrement mais le plus important est de faire en sorte que chaque nom de fichier reste unique.

Organisation de la structure

L’organisation de la structure se fait en réunissant des groupes de photos, appelés collections dans Lightroom, notamment grâce aux annotations mises en place auparavant. Cette structure se compose comme des dossiers et des sous-dossiers sur un disque mais contrairement à ceux-ci, il sera possible de rendre les collections dynamiques. Nous allons voir cela plus en détail ci-dessous.

Collections régulières

Une collection est comme un dossier virtuel présent seulement dans votre catalogue Lightroom dans lequel vous pouvez placer manuellement les images que vous souhaitez regrouper. Il vous permettra d’organiser vos photos et ne viendra à aucun moment modifier la structure sur votre disque dur. Il est possible de l’ajouter à un ensemble de collections, qui devient alors votre dossier virtuel principal dont la collection est un sous-dossier.

Collections dynamiques

Une collection dynamique est également un dossier virtuel mais qui va ajouter des images de manière automatique selon les critères que vous aurez paramétrés lors de la création. De même que pour les collections régulières, les collections dynamiques vous permettront d’organiser vos photos et ne modifieront en rien l’organisation sur votre disque. Par exemple, je pourrais choisir les photos avec le mot clé animal qui ont une note de 5 étoiles et les images vont venir se glisser automatiquement dans ma collection. Cette collection intelligente se mettra à jour automatiquement si des images venaient à s’ajouter dans votre catalogue.

Dossiers

L’onglet dossier dans votre catalogue Lightroom ne sera ni plus ni moins que la structure identifiée par Lightroom dans votre disque dur lors de l’importation de vos images. Pour obtenir une structure correctement identifiable, veillez à l’organiser en amont sur votre disque. Avoir toutes ses photos dans un seul dossier structuré sur votre disque vous permettra de réaliser facilement des backups de vos images.

Les structures d’organisation les plus utilisées pour les dossiers

Pour avoir une structure propre dans Lightroom et pouvoir facilement réaliser des sauvegardes de vos images, il est important que vos dossiers et sous-dossiers sur votre disque soient bien organisés. Importer ses photos dans son disque dur avant de les importer permettra à Lightroom de refléter votre structure lors de l’import. L’idéal, comme j’ai pu le mentionner ci-dessus, est d’avoir toutes ses photos dans un seul dossier composé de sous-dossiers structurés.

Par exemple: 

DisqueDur1/Photos/2021/PhotosMariageThomas
DisqueDur1/Photos/2008/SafariKenya

Il y a de nombreuses possibilités pour organiser vos photos, à vous de trouver celle qui vous correspond le mieux selon vos besoins, voici quelques exemples de classification:

Par année, par projet, par style photographique, par voyage, par thème…

Les exemples ci-dessus peuvent être combinés ensemble tant que votre structure est ergonomique et adaptée à votre flux de travail, tout est possible.

Le multi-catalogue, est-ce une bonne pratique?

La plupart des photographes utilisent un catalogue unique dans le but d’avoir toutes leurs photos rassemblées au même endroit. En effet, Lightroom ne permet pas de faire de recherches entre catalogues. D’autres, quant à eux, préfèrent séparer les photos de type professionnel à celles de type personnel. Certains photographes préfèrent utiliser un catalogue par projet pour éviter de ralentir leur logiciel Lightroom lorsqu’ils travaillent avec. 

Pour ma part, j’utilise un catalogue par disque externe pour faciliter les sauvegardes et pouvoir y glisser toutes les photos qui le composent. Je fais partie de ceux qui possèdent plusieurs catalogues.

Le problème de Lightroom, c’est qu’il ne peut pas chercher dans plusieurs catalogues à la fois et avoir toutes ces photos dans un catalogue unique peut ralentir le logiciel. La navigation dans ses images devient alors moins plaisante. Mais pour solutionner cela et permettre la création de plusieurs catalogues, il y a maintenant Peakto.

Peakto, le graal pour un meilleur catalogage de ses photos?

Classifier, annoter, organiser vos photos sont des étapes qui prennent beaucoup de temps. En général, ce n’est pas une partie de plaisir mais ça le devient avec Peakto grâce à des fonctionnalités innovantes qui vont vous faciliter la vie…

Gagnez un temps précieux

Vous n’avez pas le temps de classer ou de tagguer vos images ? Avec la fonctionnalité d’annotation assistée par Intelligence Artificielle, Peakto vous permet de classifier vos photos automatiquement. Fonctionnant avec la reconnaissance d’images, cette solution est donc idéale pour tous ceux qui n’ont pas le temps d’annoter leurs photos. 

Grâce à son intelligence artificielle, Peakto va faire le travail pour vous et organiser vos photos deviendra plus amusant. Et pour ceux d’entre vous qui avez déjà des catalogues bien rangés, cette fonctionnalité permettra de compléter votre travail réalisé en amont. Mais aussi d’effectuer des  recherches et affichages avancés par caméra, objectif, vitesse d’obturation, thème, colorimétrie,  ou bien d’autres…

Une expérience de navigation à couper le souffle

Trouver ses photos quand on les cherche, c’est bien. Avoir des outils de découverte et d’exploration pour toutes celles qu’on avait oubliées, c’est encore mieux.

Peakto inclut une nouvelle fonctionnalité d’affichage : Panorama. Panorama vous donnera accès à toute une variété de points de vue complètement innovants sur vos images. Par thème photographique, par harmonie colorée, selon le nombre des personnes présentes, selon leurs qualités esthétiques ou leurs défauts… Là encore, c’est l’intelligence artificielle qui trie pour vous les photos. Panorama offre une navigation la plus agréable et la plus optimisée possible à travers un très grand nombre de photos.

Votre travail de classification totalement conservé

Nous l’avons vu précédemment, Peakto peut vous aider à organiser vos images mais cela ne veut pas dire qu’il ne faut plus le faire dans Lightroom. Il faut le voir comme un compagnon à votre logiciel d’édition. En effet, votre travail structurel ainsi que toutes les annotations appliquées sur chacune de vos photos seront parfaitement conservés et reflétés dans Peakto.

Utilisez les catalogues Lightroom comme bon vous semble

Au cours de cet article, nous avons pu observer que Lightroom ne donnait pas la possibilité à ces utilisateurs de naviguer dans plusieurs catalogues. Grâce à Peakto, vous aurez maintenant le choix d’utiliser un ou plusieurs catalogues selon le mode de travail qui vous plaît le plus. Fini les ralentissements du logiciel liés aux catalogues trop gros ! Plus besoin d’entasser ses images dans un seul et même catalogue.

Profitez aussi des meilleures fonctionnalités de chaque logiciel

Peakto est le logiciel de catalogage innovant qui vous permet de réunir toutes vos photos dans une seule et unique interface. Toutes vos photos qui sont dans des catalogues Lightroom, mais pas que…

Grâce à sa haute compatibilité avec de nombreux logiciels tels que Lightroom, Luminar, Capture One, Aperture, iViewMedia, Apple Photos, Google Photos mais aussi avec vos fichiers présents sur votre disque. Vous pourrez enfin utiliser les logiciels d’édition qui vous conviennent le mieux.

Rassembler tous vos catalogues dans Peakto ne va pas interférer avec le travail que vous avez réalisé. En effet, Peakto va seulement venir lire et récupérer les informations pour vous les présenter dans une interface unique sans modifier quoi que ce soit.

Toutes vos retouches sous un même toit

Enfin Peakto recèle une autre innovation : la fonctionnalité des Instants. Activer l’affichage des Instants vous donnera la possibilité de voir toutes les versions retouchées d’une même image regroupées dans une même vue. Et cela, quel que soit le logiciel d’édition utilisé pour les faire.. Par exemple vous avez changé le ciel d’une de vos photos dans Luminar et vous l’avez également éditée dans Lightroom en noir et blanc, vous pouvez les retouver sous une même vue grâce aux Instants. Vous obtiendrez une vue globale sur chacun de vos instants et vous pourrez aussi facilement repérer les duplications.

Plus aucune contrainte avec vos images

Certains d’entre vous ont envie de pouvoir rassembler des photos quel que soit le catalogue ou le logiciel où elles se trouvent. Comme nous avons pu le voir avec Lightroom, les logiciels d’édition ne proposent pas cette fonctionnalité pourtant si utile. En utilisant Peakto, vous pourrez les rassembler, sans créer de copie. Peakto peut créer des smart albums qui réunissent des images qui ne sont pas dans le même catalogue. Vous pourrez ensuite les exporter dans un dossier en un claquement de doigt pour le partager avec vos clients, des amis, ou avec votre famille. Ou encore pour imprimer votre sélection multi-catalogue.

Toujours synchronisé avec votre organisation

Peu importe ce que vous modifiez dans votre catalogue Lightroom ou dans le logiciel que vous utilisez. Peakto se synchronise avec tous les changements que vous effectuerez sans que vous fassiez le moindre effort. Vous pouvez continuer à utiliser vos catalogues Lightroom comme vous le faisiez avant, Peakto se mettra à jour. De plus, lors de la navigation, vous pourrez lancer n’importe quelle photo dans le catalogue source qui l’héberge afin de la retoucher, directement à partir de Peakto.

Profitez de vos photos même hors connexion

Comme dans un catalogue Lightroom, il va falloir ingérer ses images dans Peakto. Mais une fois que le processus est effectué, vous pourrez contempler vos images dans l’interface sans être obligé de brancher votre disque source.

S’y retrouver dans ses photos

Avec la multiplication des images que nous prenons et des logiciels pour les éditer, il n’est pas simple de s’y retrouver. En étant ordonné, on peut utiliser les options de catalogage de Lightroom. Pour aller plus loin et gérer de grandes collections de photos, mieux vaut s’appuyer sur un outil compagnon comme Peakto. Il offre en effet une recherche centralisée, une vue élégante sur l’intégralité des photos et un classement automatique grâce à l’intelligence artificielle qui permet de se passer d’annotation. Une aide bienvenue dans la jungle de nos photos !

À lire également